Fourmis

Fourmis : description, biologie et développement.

Les fourmis forment la famille des Formicidae, et sont classées dans l’ordre des hyménoptères. Ces insectes eusociaux. L’eusocialité est un mode d'organisation sociale chez certains animaux selon lequel le même groupe d'individus vivant ensemble est divisé en castes d'individus fertiles et non fertiles. Les individus fertiles sont responsables de la reproduction tandis que les autres sont responsables de les nourrir et de les protéger, donnant aux plus petits une plus grande chance de survie. À long terme, le fait que chaque membre du groupe travaille pour la colonie et non pour lui crée un super organisme : la fourmilière. Cette colonies, appelées fourmilières est de taille variable, contenant de quelques dizaines à plusieurs millions d'individus. Certaines espèces forment des super colonies avec plusieurs centaines de millions d'individus.

Certaines sociétés de fourmis ont une division du travail (polyéthisme d’âge et de caste), la communication entre les individus et une capacité à résoudre des problèmes complexes.

Les fourmis se distinguent morphologiquement des autres insectes principalement par des antennes ayant un coude marqué et une strangulation du deuxième segment abdominal (le pétiole), et parfois aussi le troisième (postphatius), qui forme le pédicelle. Cette constriction donne à l'abdomen une plus grande mobilité par rapport au reste du corps. À l'exception des individus reproducteurs, la plupart des fourmis sont sans ailes.

Sur plus de 14 000 espèces connues (le nombre total d'espèces est estimé à plus de 20 000, voire 30 000 voire 40 000 selon le myrmécologue Laurent Keller, plusieurs centaines de nouvelles espèces étant décrites chaque année), les fourmis varient en taille de 0,75 à 52 mm. La plus grande espèce est le fossile Titanomyrma giganteum, la reine atteignant 6 centimètres de long et 15 cm d'envergure. La plus grande ouvrière (30 mm de long) est Dinoponera quadriceps. Il y a une variation de la diversité des espèces et de la taille des fourmis européennes selon un gradient latitudinal.

Le record de longévité d'une fourmi est détenu par une reine de la fourmi noire, Lasius niger, qui a vécu 28 ans et 8 mois dans un laboratoire.

Les mâles (caractérisés par leur petite tête et leurs grands ocelles) ont une vie très courte et, ne sachant pas comment se nourrir, ils meurent dès qu'ils se sont reproduits. La fourmi ouvrière vit entre trois semaines et un an. La reine, elle peut vivre beaucoup plus longtemps, plusieurs années (jusqu'à 15 ans pour la reine des fourmis rouges Formica rufa).

Nid de fourmis

Organisation d'un nid de fourmis

Les œufs sont pondus par une ou parfois plusieurs reines (les espèces de fourmis avec une seule reine sont appelées «monogynes» et celles avec plusieurs reines sont appelées « polygynes »). Certaines espèces peuvent tolérer, lorsque la colonie est grande, plusieurs reines, tellement éloignées les unes des autres qu'elles ne se rencontrent jamais (on l'appelle espèces « oligogynes »). La plupart des individus grandissent pour devenir des femelles aptères et stériles appelées «ouvrières». Périodiquement, des essaims de nouvelles reines et mâles, habituellement avec des ailes, quittent la colonie pour se reproduire. C’est souvent à ce moment que l’on remarque leur présence dans la maison et appartement, des centaines de fourmis peuvent alors envahir votre habitation. C'est le vol nuptial qui se produit plutôt le soir en été et souvent par temps orageux. Les mâles meurent alors rapidement, tandis que les reines survivantes, fertilisées, fondent de nouvelles colonies ou, parfois, retournent dans leur fourmilière natale.

Il existe des fourmis sans reine. Environ un pour cent des espèces de fourmis du monde sont des fourmis sans reines. Elles vivent dans de très petites colonies où certaines ouvrières se reproduisent. Le privilège de la reproduction est le fruit d'une organisation hiérarchique, où le gamergate, individu dominant de la colonie, occupe cette place centrale. Son privilège de reproduction peut être contesté par des rivaux pendant les joutes phéromonales et d'agression ritualisée.

 

 

Fourmis volantes

Voir des fourmis voler dans votre maison n'est jamais un bon signe, mais avoir ces fourmis ailées dans votre maison en hiver est particulièrement problématique. Les fourmis volantes (ou celles qui ont des ailes) indique qu’elles se préparent à se reproduire. En été, la fourmi volante peut être une espèce qui vit à l’extérieur et qui s’introduit simplement par une porte ouverte, par un autre trou ou une fissure.

Mais en hiver, en particulier dans les régions les plus froides du pays, les fourmis ne vivent pas et ne se reproduisent pas à l’extérieur. Donc, si vous voyez des fourmis voler dans votre maison en hiver, il est fort probable qu’il y a une fourmilière qui vit dans la structure de votre maison et, pire, il est possible qu'il y ait un nid de fourmis charpentières dans la structure.

 

Des fourmis volantes essaient de s'accoupler

La fourmi ailée que vous voyez est une fourmi est un mâle reproducteur ou une reine - les seuls membres d'une colonie de fourmis pouvant se reproduire. Les fourmis sortent en nombre important  pour s'accoupler, puis les mâles meurent après avoir accompli leur devoir et les reines laissent tomber leurs ailes pour trouver un site de nidification.

C’est pour cette raison qu’une seule fourmi volante vue à l'intérieur pendant l'été peut simplement signifier qu'elle est venue de l'extérieur. Elle mourra probablement avant de pouvoir trouver un bon site de nidification et aucun traitement anti fourmi n’est nécessaire. Mais comme les fourmis ne sont pas actives dehors en hiver, une fourmi volante vue à l'intérieur à ce moment-là signifie très probablement que les fourmis nichent votre maison ou appartement.

 

Développement, les différents stades de la fourmis

Les fourmis se développent par métamorphose complète, en passant par trois étapes successives: œuf, larve, nymphe (parfois en pupe ou cocon, principalement en Formicinae) puis adulte (sans croissance à l'état adulte). La larve, dépourvue de pattes, est particulièrement dépendante des adultes. Les principales différences morphologiques entre les reines et les ouvrières, et entre différentes castes ouvrières lorsqu'elles existent, sont principalement induites par le régime larvaire. Quant au sexe des individus, il est génétiquement déterminé: si l'œuf est fécondé, l'individu est alors diploïde et l'œuf donnera une femelle (ouvrière ou reine); si ce n'est pas le cas, l'individu est haploïde et forme un mâle.

Une nouvelle ouvrière passe les premiers jours de sa vie d'adulte à s'occuper de la reine et des jeunes. Puis elle participe à la construction et à l'entretien du nid, puis à son approvisionnement et à sa défense. Ces changements sont assez abrupts et définissent des castes temporelles. C'est-à-dire que les travailleurs se groupent selon l'activité commune qu'ils auront à un stade de leur vie.

Chez certaines fourmis, il y a aussi des castes physiques. Selon leur taille, les ouvrières seraient mineures, moyennes ou majeures, ces dernières participant plutôt à l'approvisionnement. Souvent, les plus grosses fourmis paraissent disproportionnées: tête plus grosse et mandibules plus fortes. Chez certaines espèces, les ouvrières moyennes ont disparu et il y a une grande différence physique entre les plus petites et les plus grandes. Ce polymorphisme est progressif mais rien ne distingue morphologiquement petites et grandes. D'autres appelées parfois des « soldats », bien que leur rôle défensif ne soit pas forcément prépondérant ont une morphologie adaptée à leur fonction.

 

Traitement des fourmis

La présence de fourmis dans les maisons et les bâtiments est malheureusement commune. Si vous remarquez la présence d'un petit groupe de fourmis, elles peuvent très bien ne faire que passer. Mais ils peuvent aussi être le signe d'une véritable infestation. Vous pouvez dans ce cas, constater un grand nombre de fourmis vivantes, des files indiennes entre le nid et leur source de nourriture ainsi que le nid pouvant ressembler à un gros tas de terre ou de saleté. 

 

Comment se débarrasser des fourmis ?

Tout d'abord, cherchez ce qui attire les fourmis dans votre maison ou appartement. Certaines cherchent de la chaleur, près des installations électriques, d'autres des aliments (laissé par l’homme et les animaux) ou des liquides sucrés tombés au sol. Vérifiez que les fourmis  n'accèdent pas à la nourriture de vos placards.

Parfois, elles sont attirées par des animaux morts (souris, ...) dans le grenier.

D'autres fourmis, dans le sud de la France, construisent leurs nids dans les isolations des maisons.

- Si les fourmis pénètrent dans un trou (fissures, plinthes, trous pour le passage des conduits, ...) scellez de façon discrète avec du silicone et elles vous laisseront peut-être tranquille s'il n'y a pas d'autres passages possibles.

Certaines odeurs, généralement fortes ont un effet répulsif sur les fourmis. C'est particulièrement le cas du jus de citron et du vinaigre, qui après dispersion sur leur passage, les élimine. Vous pouvez pulvériser du vinaigre comme anti-fourmis naturelles sur les bords des fenêtres et portes sur le passage des fourmis, et le renouveler lorsque cette barrière n'est plus efficace.

Si elles escaladent un mur extérieur de la maison, vous pouvez appliquer du talc ou de la craie, ce qui les fera tomber (le mur ne doit pas être exposé à la pluie, sinon il faudra renouveler l’opération à nouveau).

- Évitez de garder les endroits chauds de la maison qui ne sont pas ventilés ou éclairés. Si elles restent en grand nombre dans votre maison en été, placez des ventilateurs.

- Vérifiez si les fourmis ne se sont pas installées dans vos plantes d'intérieur (dans le sol par exemple) ou ne s’occupent pas de pucerons qui se trouveraient dans celles-ci. Il suffit généralement d'arroser avec beaucoup d’eau ou de laisser sécher le sol (en fonction de ce qui ne tue pas la plante) en la mettant dehors pour que les fourmis la quittent.

- Gardez tous les aliments hors d'atteinte des insectes: mettez tout dans le réfrigérateur ou dans des récipients hermétiques (farine, sucre, riz ...).

- Ne laissez jamais de vaisselle sale dans l'évier, surtout si elle trempe dans un peu d'eau.

- Nettoyez les surfaces de cuisine, les armoires intérieures et les coins sombres avec une éponge imbibée d'eau de Javel, surtout s'ils sont humides et chauds (favorables aux cafards et aux poissons d'argent).

- Assurez-vous que les déchets sont scellés.

- Passez l'aspirateur à fond dans les coins et recoins.

- Si possible, utilisez un nettoyeur à vapeur dans la cuisine, les placards, la salle de bain, les toilettes et les coins sombres.

- Utilisez des insecticides anti-fourmis. Ceux-ci existent sous différentes formes : sprays, gels, poudres et granulés.

Si malgré tous vos efforts et l'utilisation de répulsifs, vous n'avez pas réussi à résoudre votre problème de fourmis, n’hésitez pas à faire appel à l'un des nombreux spécialiste inscrit sur Soluclick-nuisibles pour y mettre un terme.